ORIGINES FETE DE NOEL ET CALENDRIER

Introduction 
Naissance du calendrier 4236 ans avant l’ère chrétienne par les astronomes de IOUNOU aka Héliopolis. Calendrier un peu modifié par les Romains, introduit en Europe à paris du 16ème siècle.
 
Voici les noms d’origine des mois de l’année comme l’ont conçu nos Ancêtres depuis l’origine première
 
Djehouty aka Janvier / Pa n Ipet aka FévrierHout horo aka Mars /  Ka her ka aka Avril/ Ta Aabet aka MaiPa n mekherou aka Juin / Pa n Iman hotepou aka Juillet / 
Pa n rennout aka Août / Pa n Khonsou aka Septembre / Pa n Inet aka Octobre /  
Ip ipi aka Novembre / Mesout Ra aka Décembre. 
——————————————————————————————————-
Les jours épagomènes d’origine. Du 14 au 18 juillet 
———————————————————————————————
14 juillet – OSARE aka Osiris / 15 Juillet – HORO aka Horus Le Grand /
 16 Juillet – SOUTE aka Seth / 17 Juillet – AISSATA aka Isis/
18 Juillet – NABINTOU aka Nephthys
 
———————————————————————————————–
 
Les jours épagomènes modifiés 
 
26 Décembre – OSARE aka Osiris / 27 Décembre –  HORO aka Horus Le Grand  
28 Décembre –  SOUTE aka Seth  29 Décembre – AISSATA aka Isis 
30 Décembre –  NABINTOU aka Nephthys
———————————————————————————————–
L’Afrique noire est donc, conformément au calendrier ancestral en 6254  le 01/01/2017)
PS / TOUT CE QUI EST DIT PLUS HAUT TIENT COMPTE DE L’AJUSTEMENT D’UN JOUR TOUS LES QUATRE ANS
 
Sources : Nations Nègres et Culture, Cheikh Anta Diop, page 145 ; 
Civilisation ou Barbarie, Cheikh Anta Diop, page 354
 
MERCI A CHEIKH ANTA DIOP 
LE PLUS GRAND SAVANT DU 20ème SIECLE
 
———————————————————————————————–

L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL

Plutarque dans les Isis et Osiris relate que ce dernier dieu est né le premier des cinq jours épagomènes, comme l’écrit Moret, c’est-à-dire
le 361eme jour de l’année ce qui correspond 
compte tenu de la réforme du calendrier au 26 décembre.
Le pape Jules Ier (IVème Siècle) a fixé la naissance du Christ au 25 décembre ; mais nous savons que le Christ n’a pas eu d’Etat-Civil et que personne ne connait sa date de naissance. Qu’est ce qui a pu inspirer le pape Jules Ier pour le choix de cette date qui est à jour près de celle de la naissance d’Osiris si ce n’est la tradition égyptienne perpétuée par le calendrier romain ? Cela devient manifeste lorsqu’on associe à la naissance du Christ l’idée d’un arbre : tout ceci serait éminemment arbitraire si l’on ne savait pas qu’Osiris était aussi le dieu de la végétation : on le peignait même quelque fois en vert à l’image de cette végétation dont il symbolisait la renaissance. Son symbole est un arbre aux branches coupées, qu’on dressait pour annoncer
la résurrection de la vie végétale. 
Il y avait donc la un rite agraire très marqué caractérisant une société sédentaire.
 
Ce symbole végétal d’Osiris s’appelait Djed en égyptien; 
en wolof on a 
Djed : debout, dressé, planté droit…
Djed-Djed-aral : Bien debout (intensification de Djed)
Djan : vertical
Djen : un pieu
Telle serait donc l’origine lointaine de l’arbre de noël et l’on voit une fois de plus,en remontant le cours du temps, que plus d’un trait de la civilisation occidentale dont on a oublié l’origine, ne perd son caractère injustifiable que si on le rattache à sa souche négro-égyptienne.
Source:  Cheikh Anta Diop ( le plus grand savant du 2Oème Siècle )Nations Nègres et Culture. 
Editions présence Africaine, page 145 

Tweet de l’histoire de l’humanité

Image en ligne
Tweet de l’histoire de l’humanité
 
A l’origine de l’humanité il y avait DIEU, le seul et unique, celui qui est partout, qui sait tout, qui s’est fait  de lui même mais qui est représenté en trois phases différentes, trois différentes postures de lui même. Les prêtres Egyptiens utilisaient trois noms différents pour symboliser ces trois phases de la création afin de faciliter la compréhension de son oeuvre
 
1  Atoum-Râ – Dieu absolu, aucune représentation physique possible. Disque solaire, source de lumière
2 Ptah-Râ  – Dieu créateur de l’univers. 
3 Amon-Râ – Créateur de l’homme à son image 
 Conclusion . L’Egypte a toujours été monothéiste
Nout – Shou – Geb – Tefnout – Osiris – Isis   Nephthys –  Thoth –  Horus –  Maât –  Narmer  –  Snefrou –  Seti premier –  Ramses II Anubis – Sia – Sheshat – Thotmousis – Kheops – Amenhotep – Hathor – Shekmet …
sont quelques unes des plus puissantes Divinités qui ont fondé notre tradition depuis l’origine première, de la période pré dynastique jusqu’à la basse Epoque (26ème-31ème dynastie – 664-332).
______________ 
Bonjour BJL !
Que représente la Maât pour toi ? 
 
La Maât pour moi,  représente tout d‘abord une force indéniable qui s’applique à tout être humain sur cette terre. La Maât précède tout le savoir, et se compose d’un triptyque redoutable et redouté. Vérité Justice et équilibre
Et pour finir piusqu’il faut être court et précis, c’est la Loi des causes et des conséquences et personne n’y échappe

La loi des causes et des conséquences, que signifie t-elle ?
Alors ! Les spirites qui sont eux mêmes guidés par les Esprits sanctifiés nous apprennent que nous avons vécu avant, que nous vivons maintenant et nous vivrons plus tard. Nous vivons donc dans une vie expiatoire, car nous sommes ici bas pour payer nos dettes et tant que nous ne les aurons pas toutes payées, nous reviendrons autant de fois sur cette terre jusqu’à ce que notre compte soit soldé, en d’autres termes, jusqu’à ce que toutes nos dettes soient payées. C’est la loi spirituelle qui détermine notre chemin de vie et guide notre existence ici bas-

Et la déesse Maât qui est-elle ?
Maât & Maât Sont un duo physique et moral qui représente la même entité. La Déesse Maât est l’une des plus grande divinités, c’est elle qui s’occupe de la pesée finale quand nous sommes morts, et que nous nous retrouvons devant la pesée de notre cœur amenée par Anibus, le dieu à la tête de chacal et symbole de la force directrice, devant la Déesse Maât, au siège du Douât. Notre coeur est Mis en balance contre la plume de la Maât, puis dirigé vers  Horus le dieu à la tête du faucon. Si notre coeur est plus léger que la plume de la Maât, cela veut dire qu’on  a appris de bonnes leçons au cours de ton existence terrestre. A partir de ce moment, la Déesse Maât nous dirige vers le dieu Djeuhuty aka Thoth,le créateur de l’écriture qui décide de la suite de notre réincarnation.  A contrario, si notre coeur est plus lourd que la plume de la Maât, cela veut dire que nous n’avons pas appliqué de bonnes résolutions, et là nous risquons gros. Pour les plus méchants, le cycle de réincarnation peut être tout simplement. L’évolution de nos futures réincarnations nous amènera un jour vers le sanctuaire du dieu Osiris, le seigneur de la réincarnation et créateur de la Vérité Justice dont nous fêtons la naissance aujourd’hui. Mais pour cela, nous avons du chemin à faire. Nous devons franchir les 7 étapes des cycles des réincarnations qui correspondent à 700 vie

Pourquoi la fête de la Maât ? Et pourquoi le 26 décembre?
Fête de la Maât,  pour Bcdlabel n’est qu’une question de logique pouvant être comprise même par un enfant de cinq ans. Osiris  étant le Seigneur de la Réincarnation, L’Homme premier, le dieu de la végétation et par ricochet le  créateur  du tryptique Vérité Justice Equité, il est tout à fait ligique que cette fête lui soit attribuée .
Le 26 décembre par ceque que notre illustre et honorable Ancêtre Cheikh Anta Diop nous l’a écrit dans son célébressime livre Nation nègre Et cultures, cette information ayant été rapportée par Plutarque, dans le livre des morts des Egyptiens Anciens, le livre le plus puissant de toute l’histoire de l’humanité.
Parle nous un peu des jours épagomènes
En effet nous entrons là, en fêtes. Du 26 décembre au 30 décembre, aux temps immémoriaux, sont nées les 5 plus grandes divinités issues de l’ennéade. L’ennéade étant à l’origine de notre humanité, en d’autres termes, la composition des neuf divinités d’Héliopolis (Tefnout  déesse de l’humidité, Shou dieu de l’air , Geb dieu de la terre et Nout déesse du ciel, Osiris Seigneur de la réincarnation, Horus le grand, Seth, Isis déesse de l’initiation et Nephthys la femme du château) créées par Amon-Râ qui nous a créés à son image. A cette époque une année comptait 360 jours, et cinq jours supplémentaires ont été rajoutés afin que naquissent les cinq plus puissants dieux de toute l’histoire de l’humanité . Le monde du Sapiens Sapiens.
Gesu Kri serait né le 25 décembre , c’est à dire un jour avant la naissance de OSIRIS
C’est curieux non ?
Bien entendu c’est curieux. C’est d’autant plus curieux que notre illustre Ancêtre Cheikh Anta  Diop, le plus grand savant du 20ème l’a dénoncé dans Nation nègre et cultures, mais on va dire pour faire simple que OSIRIS est le « Crist » préfiguré

Quelles sont les naissances par ordre d’arrivée dans ce monde ? 
Alors ; nous avons donc
26 décembre – OSIRIS
27 décembre – HORUS le Grand
28 décembre – Seth 
29 décembre – ISIS
30 décembre – NEPHTHYS

Qu’en est-il de la Déesse MAÂT  et du dieu
Djeuhuty ?
Excellente question
Là je n’ai pas de réponses et aucune de mes recherches personnelles n’a répondu à cette question. Par contre je ne crois pas que ce soit une énigme en soi. Je pense que les réponses à cette question sont quelque part enfouies dans les écritures sacrées, dans les sarcophages, dans les pyramides ou tout simplement dans les archives de l’école de l’œil de HORUS, et qu’un jour quelqu’un  les trouvera, parce que nos Ancêtres,  ceux  qui ont fondé notre tradition depuis l’origine première ont laissé les traces de tout ce qu’ils ont fait. Ce ne sont pas des romances ou des histoires farfelues qui ont été à l’origine de ce monde, mais bien des faits réels.
BONNES FETES DES NAISSANCES A TOUS

Wikipédia BLACK JACK Legroove

Black Jack Legroove

Black Jack Legroove

Biographie

BJL BLACK JACK Legroove est photographe, artiste musicien , créateur Afrocentré né en 1966 au Cameroun.

C’est  dans les années 80 que Black Jack Legroove débute comme danseur et « ambianceur » de boîte de nuit à Paris. Il fréquente les clubs les plus en vogue de la capitale, notamment le Palace (où toute sortie était définitive), les Bains, l’Opéra Night, l’Observatoire, le Timis, le Rubis…mais surtout le Rex-club avec ses « fameux » concours (la Sape, les plus belles chaussures, le plus beau crâne rasé, le meilleur danseur de salsa, funk, de soukous… ) sous la direction artistique de « feu » Mamadou secondé par Dj Sidney et Dj Dan. A la fin des années 80, le Centre Paco Rabane (métro Colonel Fabien) ouvre ses portes. Ce centre très prisé à Paris, est une structure créée par le couturier Paco Rabane afin d’aider les artistes à émerger . On y fait toutes sortes de répétitions (musique, danse, mode…)Black Jack Legroove y fait ses débuts comme chanteur. Il répète avec plusieurs petites formations éphémères. En 1991, il signe son premier contrat discographique avec Marilou music (Kool & Gang, François Feldman, Caroline de Monaco…), et les éditions François 1er du groupe Hachette. En 1993, son premier single deux titres intitulé « Tout c’qu’on vous dit « Aya » sort chez Mildred records. En 1994 il fait partie des 20 artistes choisis pour la compilation « Best of dance music » chez Carrere music, avec le titre de son single « Tout c’qu’on vous dit « Aya ». Ce single fonctionne très bien dans les clubs Français et sur les radios périphériques. Il fait quelques show-case dans les clubs. En 1990, il est retenu lors d’un casting par Rebecca Models. Il intègre l’agence et fait quelques publicités (les Patters, Zéphyr, Bnp assurances…)

Au milieu des années 2000 Black Jack Legroove décide de devenir photographe. Il laisse sa vraie passion, la musique en « stand bye » pour se consacrer à sa nouvelle occupation, car il constate qu’il y a un réel manque et un gâchis dans le monde de la photographie en France et plus précisément chez les photographes qui axent leurs travaux sur des modèles Noirs et Métis << il y a toujours eu un voyeurisme très puissant dans le monde de la photographie », je crois sincèrement que cette puissance négative est préjudiciable pour les modèles et leur image, car il faut respecter les modèles que l’on photographie. La recherche du « sensationnel » à tout prix et la réalisation de ses propres fantasmes poussent la majorité des photographes de France, férus de modèles Noirs à passer à côté de la vérité telle que définie par la nature, c’est à dire « le beau, le vrai, le juste » >>.<<…La Valorisation de l’Image du Noir : c’est toujours montrer le Noir sur son meilleur profil, par tous les moyens nécessaires… BJL >> <<…Je veux valoriser mes frères et soeurs sur photo (site). J’en ai marre des photographes Noirs qui ne voient le Beau que sur du Dénudé et des photographes blancs qui eux ont toujours eu un regard biaisé, …un regard particulier chargé du paradigme occidental qui donne un rendu dévalorisé, qui ne plaît ni à l’Esprit, ni aux Yeux des Noirs…>> Black Concept Definition — l’image du Noir valorisée » est l’illustration voire la démonstration parfaite de ce que la « minorité visible » de France attendait. La Restitution de la Graphie du peuple Noir, Le Beau, Le Vrai, Le Juste, sont des adjectifs qui conviennent parfaitement à l’Esprit de BJL et il le démontre une fois de plus avec son nouveau livre intitulé: Capture d’images « Basse-terre en Guadeloupe« . Un livre d’art sur l’architecture et les paysages de la Basse – terre. BJL vient aussi de réintégrer l’Agence REBECCA-model qu’il avait quitté. Il y a quelques années, BJL est distingué par le Parisien Magazine :  » Le Parisien le plus stylé » <<…photographe, jacky à l’oeil pour trouver les accessoires qui font mouche…>> http://archive.is/BMxLx

Repères artistiques – Photographe Album éponyme de Nephthys

OUVRAGES

2017 – Gril, rencontres et auditions / Kindle direct publishing

Résumé du livre : récit, parcourt et rencontres « mots pour mots ». Gril, Le nouveau livre de BJL Black Jack Legroove « Gril, rencontres et auditions ». Dan-  Tiken Jah Fakoly – Rohff –  Yannick Noah – Corneille ou KASSAV’ mais aussi d’autres artistes français comme Hélène Segara ou Lââm dont il a croisé les chemins.

2016 – Captures d’images la Basse-Terre en Guadeloupe / Ccinia Editions

Ce « beau livre » met en exergue, l’architecture, le patrimoine, le paysage  et la nature des 16 communes  de  la région Basse-Terre en Guadeloupe

2009 – A mouf dé – On se calme / Ccinia editions

Cet ouvrage est l’un  pamphlet artistic-politique, mais pas seulement, et sa particularité est le fait qu’il soit issu d’un blog. C’est un livre engagé

EXPOSITIONS

2016 – Captures d’Images, la Basse-Terre en Guadeloupe / ONE SHOT EXPO (17 Décembre, Espace Saint-Martin dans le haut Marais à Paris). Une journée événementiel autour de la région Basse-Terre, avec une exposition éphémère. Plus d’une cinquantaine de photographies exposées, mettant en exergue l’architecture, la nature, les paysages et le patrimoine culturel des 16 communes de la région Basse-Terre, plus Petit Canal qui se trouve en Grande-Terre. avec en prime la sortie officielle du livre  » Captures d’Images la Basse-Terre en Guadeloupe, sorti chez Ccinia Editions, mais aussi un défilé de haute couture, deux concerts et un débat << Et la Basse-Terre, si on en parlait ? >> avec pour intervenants , Laurence Joseph (Comédienne & Humoriste) Jean-Jacques Seymour (Journaliste) Pasteur Shébuel (Editeur) et BJL (Photographe), en présence de Mme George Pau-Langevin (Députée de Paris et ancienne Ministre)

2008 – Black Concept Définition , l’Image  du Noir Valorisée  – Plus de 120 photographies de Noirs et de Métis de Paris et ses banlieues , exposées au musée du Montparnasse, c’était du 27 03  au 27 04 20108 sous la présidence de Jean Digne

Une exposition conçue et réalisée par Bcdlabel et Ketime association . Le but de cet événement étant de Valoriser l’Image des Noirs et des Métis de Paris Métropole, de démontrer que la diversité culturelle est un atout pour la France

MUSIQUE

1993 – 1er single 2 titres – Tout c’qu’on vous dit « Aya » et J’ai envie « Lossieh » – Marilou music & Ed François 1er

1994 – Compilation / Best of dance music – Carrere music    2006

Réalisations – Deux Singles pour Loïs B et plusieurs Remix Productions & Editions : Bcdlabel – Adami

DIVERS

Créateur du blog A mouf dé ! On se calme. Reportage : Canada télévision quay street (Grande Bretagne) Couverture catalogue BNP/PARIBAS (2004) Film : Brice de NICE avec Jean DUJARDIN 20003 / Castings : Studio Harmonic / Paris Centre ( Pour Loïs B)

MEMBRE ET ADHERENT

Adami, Sacem, Spedidam, Scam, Adapg, Sofia

Bibliographie

  • Gril, rencontres et audition, Kindle Direct Publishing, Kindle Direct Publishing
  • Captures d’Images la Basse-Terre en Guadeloupe, Editions CCinia
  • A mouf dé ! On se calme, Editions CCinia

Publications d’articles de presse

Émissions radios

  • 2014 : invité de l’émission « Tropiques midi » sur Tropiques Fm 24 11 2014
  • 2014 : invité de l’émission « Tropiques midi » sur Tropiques fm

Émissions de télévision

  • 2014 : Invité, émission « Le grand oral » OM5TV
  • 2008 : FRANCE Ô, émission Ö Quotidien / Expo Black Concept Definition
  • 2008 : MBOATV / Expo Black Concept Definition
  • 2008  : Trace TV / Expo Black Concept Definition
  • 2008 : TV5 Monde / Expo Black Concept Definition

Dédicaces

  • 2017 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2015 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2014 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2013: Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2012 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2011 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles
  • 2010 : Salon du livre de Paris Porte de Versailles

Liens externes

JOURS EPAGOMENES – JOYEUSE FETE

Les naissances des divinités

 

Hotep chers frères et soeurs
 Que cette fin d’année 6252 soit l’occasion pour chacune et chacun d’entre-nous de faire le point et surtout de méditer sur notre avenir spirituel. Le retour à la tradition ancestrale doit être notre leitmotiv.
 Nous remercions nos Ancêtres de nous avoir permis de concrétiser une partie de nos oeuvres terrestres, en cette fin d’année. Nous sommes persuadés qu’ils continuerons à guider nos pas
Nous devons absolument nous tourner vers nos ancêtres, ceux qui ont fondé notre tradition depuis l’origine première, afin qu’ils puissent soutenir tous nos travaux terrestres et préparer nos futures vies. La fête de la Maât , anciennement appelée Kwanzaa, nous donne cette occasion avec en prime les naissances de 5 des plus hautes divinités,depuis l’origine de l’humanité. En effet, les dieux les plus puissants ont vu le jour successivement en 5 jours que les scientifiques et égyptologues ont nommé « jours épagomènes ». Cheikh Anta Diop, le plus grand savant du 20ème siècle, a consacré sa vie à la renaissance du peuple kamite par le biais de ses travaux, notamment en démontrant que le premier homme sapiens sapiens a vu le jour à kamita en d’autres termes, le premier homme vient d’Afrique.
Cheikh Anta Diop est né un 29 décembre, ce qui correspond au jour de naissance de la déesse Isis. On ne saurait avoir meilleure coïncidence.
Les Naissances des jours épagomènes

 

26 décembre Osiris 
27 décembre Horus le grand
28 décembre Seth le méchant
29 décembre Isis déesse de l’initiation
30 décembre Nephthys déesse de la magie théurgique

 

31 décembre Repos mérité pour tous les kamites du monde avec la haute bénédiction de Thoth aka Djeuyty, inventeur de l’écriture et scribe du paradis
1 janvier  Nouveau départ
Que nos Ancêtres vous guident

 

Ankh  Oudja  Seneb

OSIRIS 
Tu es le plus fort le plus puissant
de toutes les divinités
Osiris c’est pour l’éternité
Tu es le plus bon le plus grand
de toutes les divinités
Ouasir c’est la fraternité
Tu es le fort le plus puissant
de toutes les divinités
Osare c’est la sincérité
Tu es le plus bon le plus grand
de toutes les divinités
Wousir c’est la totalité
Tu es arrivé pour nous sauver,
Osiris le dieu de l’Amenti
Tu es arrivé pour nous sauver
le prince de de la végétation
Tu es arrivé pour nous sauver
Seigneur de la réincarnation
Tu es arrivé pour nous sauver
Osar le dieu de l’infini
Tu es arrivé pour nous sauver
Wouasir le dieu de Vérité
Tu es arrivé pour nous sauver
le Prince de notre évolution
Tu es arrivé pour nous sauver
Osar vient et donne nous ta caution
Tu es arrivé pour nous sauver
Seigneur des constellations

BONNES FETES

Les naissances des divinités
Hotep chers frères et soeurs
 Que cette fin d’année 6250 soit l’occasion pour chacune et chacun d’entre-nous de faire le point et surtout de méditer sur notre avenir spirituel. Le retour à la tradition ancestrale doit être notre leitmotiv. Nous devons absolument nous tourner vers nos ancêtres, ceux qui ont fondé notre tradition depuis l’origine première, afin qu’ils puissent soutenir tous nos travaux terrestres et préparer nos futures vies. La fête de la Maât , anciennement appelée Kwanzaa, nous donne cette occasion avec en prime les naissances de 5 des plus hautes divinités,depuis l’origine de l’humanité. En effet, les dieux les plus puissants ont vu le jour successivement en 5 jours que les scientifiques et égyptologues ont nommé « jours épagomènes ». Cheikh Anta Diop, le plus grand savant du 20ème siècle, a consacré sa vie à la renaissance du peuple kamite par le biais de ses travaux, notamment en démontrant que le premier homme sapiens sapiens a vu le jour à kamita en d’autres termes, le premier homme vient d’Afrique. Cheikh Anta Diop est né un 29 décembre, ce qui correspond au jour de naissance de la déesse Isis. On ne saurait avoir meilleure coïncidence.
Les Naissances des jours épagomènes
26 décembre Osiris 
27 décembre Horus le grand
28 décembre Seth le méchant
29 décembre Isis déesse de l’initiation
30 décembre Nephthys déesse de la magie théurgique
31 décembre Repos mérité pour tous les kamites du monde avec la haute bénédiction de Thoth aka Djeuyty, inventeur de l’écriture et scribe du paradis
1 janvier  Nouveau départ
Que nos Ancêtres vous guident
Ankh  Oudja  Seneb
 Paris le 28 décembre 2014

 

ESTHETIQUE : le beau, le vrai, le bien

Hotep everybody !

Avant de vous parler du sujet d’aujourd’hui, j’aimerais dire un mot à propos des Bons Esprits. En effet, les bons Esprits sont des êtres intelligents, vivant d’une vie personnelle et consciente, destinés à progresser indéfiniment vers le vrai, le beau, le bien éternels. le premier des Esprit est un Esprit pur et sans faille, c’est ATUM, que les judéo-chrétiens appellent Dieu, les musulman Allah… Il y a aussi les Esprits qui vivent dans l’espace et veillent sur nous, et enfin les Esprits incarnés, c’est à dire les âmes revêtues d’un corps matériel, habitants sur la terre et les autres monde. Les Esprits protecteurs sont ceux qui vous veulent du bien. Ils peuvent provenir de votre  famille, les voisins, les amis …et souvent ceux que vous ne connaissez même pas). Ils sont constamment en lutte avec les esprits maléfiques pour vous permettre de voir plus clair, mais il n’y arrivent pas toujours

———————————————————————————————–

ESTHETIQUE / Le Beau – Le Juste – Le Bien

Alors mes Frères et Soeurs ; définissons d’abord le mot Esthétique.

L’ESTHETIQUE, c’est la loi de la Beauté, et la Beauté c’est ce qui plaît à l’Esprit et séduit les yeux. Le beau en réalité est conforme à la nature, comme la nature , à son tour, est conforme à l’idée divine, qui en est le modèle éternel. La nature est l’expression de la beauté, tout simplement parce que la nature est le premier fait esthétique qui s’impose à notre pensée et à nos regards. Elle est la règle impeccable, le modèle où les arts puiseront   toujours la mesure de leur inspiration

A suivre looool

 

 

 

 

Syndrome (Manam) Mandela aka Madiba – Phase 1

Hotep mes frères et soeurs

Voici le premier article du – Syndrome Mandela aka Madiba –  que j’inaugure en ce jour plein de grâce. Chaque début du mois j’essayerais de poster un article illustrant le dit Syndrome. De janvier 2014 à novembre 2014, vous aurez donc droit à 11 articles en 11 phases différentes du Syndrome Mandela aka Madiba. Pour ceux qui sont lents à la détente, vous comprendrez au fur et à mesure la vraie signification du titre originel lol. Pour le moment sans plus tarder passons à la phase 1. Bonne lecture.  Hotep!

Introduction. Petit tweet de l’histoire de l’humanité

A l’origine de l’humanité il y avait DIEU, le seul et unique, celui qui est partout, qui sait tout, qui s’est fait  de lui même mais qui est représenté en trois phases différentes, trois différentes postures de lui même. Les prêtres Egyptiens utilisaient trois noms différents pour symboliser ces trois phases de la création afin de faciliter la compréhension de son oeuvre

1 //  Atoum-Râ – Dieu absolu, aucune représentation physique possible. Disque    solaire, source de lumière

2 // Ptah-Râ  – Dieu créateur de l’univers.

3 // Amon-Râ – Créateur de l’homme à l’image de Dieu

 Conclusion . L’Egypte a toujours été monothéiste

_________________________________________________________________________

Syndrome Manam phase 1 – Nelson MANDELA

_________________________________________________________________________Osiris – Isis –  Nephthys –  Thoth –  Horus –  Maât –  Narmer  –  Snefrou –  Seti premier –  Ramses II –  Kheops…

sont quelques unes des plus puissantes Divinités qui ont fondé notre tradition depuis l’origine première, de la période pré-dynastique jusqu’à la basse Epoque (26ème-31ème dynastie – 664-332). Des Etres humains comme vous et moi portés au rang de Divinités grâce à leurs contributions pour l’EVOLUTION de l’humanité, chacun dans des domaines précis (Réincarnation, Végétation, écriture, puissante magie, pyramides, Harmonie, Justice, Equité, Vérité, Beauté, Bonté, …

————————————————————————————————-

En ces temps modernes, nous avons tous connu de grands hommes et de grandes Femmes à l’instar de Marcus Garvey, Malcolm X, Thomas Sankara, la Reine Nzinga, ou encore Martin Luther King…mais pour moi trois hommes émergent de ces Grands Hommes et rejoignent le haut rang de DIVINITES.

1  Cheikh Anta Diop   Divinité du Savoir, de la Science et de la Vérité historique

2  Michael Jackson    Divinité de la musique, de la Danse, du Show  et de la Bonté

3  Nelson Mandela     Divinité de l’harmonie, du Sacrifice et de la justice

_________________________________________________________________________Comme vous l’aurez compris cette première phase est dédiée à Nelson MANDELA

_________________________________________________________________________

Nelson Mandela l’homme le plus aimé sur terre vient de nous quitter et le moins que l’on puisse dire c’est que tout le monde sait tout de lui, par contre personne  ne veut passer le cap d’hommages conventionnels pour dire exactement qui est cet homme. Au risque de décevoir (et ça je le comprends parfaitement) beaucoup d’êtres humains sur cette terre, j’ai l’immense joie de vous annoncer que pour moi Nelson Mandela est une Divinité.

Cet homme s’est sacrifié physiquement et idéologiquement pour sauver un peuple. Le peuple Sud Africain. Le résultat est là visible à l’oeil nu. A ce jour l’Afrique du Sud est le seul pays Africain pouvant rivaliser avec les grandes puissances occidentales et ceci dans tous les domaines. Et c’est grâce à qui d’après vous ?lool

Il a offert au monde entier en sacrifice toutes ses actions et même son être tout entier, sans se soucier de la manière dont le monde accueillerait ce sacrifice. Il a su chercher dans le mal les côtés par lesquels on peut  le transformer en bien. Nelson Mandela a eu la certitude que la meilleure façon de combattre le mal et l’imparfait, c’est de réaliser du bien et du parfait. Son but ultime était d’édifier et non de démolir. Il a fait un travail sincère et désintéressé. L’amour et la dévotion étaient ses sentiments fondamentaux, et s’il fallait résumer sa vie j’aurais juste un mot ABNEGATION

                                     ANKH OUDJA SENEB

Kwanzaa ! Drôle de coincidence – Hommage à Cheikh Anta Diop

En passant

Hotep mes Frères et Soeurs. Mes meilleurs voeux pour l’année 2014
Kkwanzaa signifie premier en Swahili. Le ou la Kwanzaa est aussi le nom attribué à une fête Kamite (Africaine) qui nous a été imposée par Ron Karenga, un activiste Africain-américain soutenu par de grands intellectuels Kamites à l’instar de Ama MAzama.  Cette célébration aurait pour but de réaffirmer les liens entre les Africains-américains et l’Afrique Kamita de son nom d’origine. Cette fête se tient entre le 26 décembre et le 1er janvier.  La Kwanzaa s’inspirerait des fêtes agricoles africaines suivant les récoltes…
Je voudrais tout d’abord dire bravo à l’initiateur de ce programme spirituel Kamite. Bravo aussi au professeur Ama Mazama pour la divulgation francophone de cette fête. Mr Ron Karenga s’est armé de connaissance peut être pas jusqu’aux dents comme le disait notre illustre ancêtre Cheikh anta Diop. Il n’est peut-être pas allé à la source, mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a étudié  l’histoire, celle de l’origine de l’humanité. C’est dont pourquoi je lui tire mon chapeau et lui donne un Kwanzaa lol. Mais ????
Cheikh Anta Diop le plus grand savant du 20ème siècle, celui qui a ridiculisé un groupe de Scientifiques et Egyptolologues venus des quatre coins du monde entier, au Caire en 1974 en leur démontrant scientifiquement que le premier homme – Sapien-Sapien (notre ancêtre direct) était Kamite (Noir) et que si celui ci n’avait pas quitté Kamita (Afrique), l’humanité serait homogène et par ricochet tout le monde serait Noir (Kamite) et vivrait en Afrique. Notre illustre ancêtre est allé encore plus loin dans ses recherches, en nous révélant les dates de naissances des plus grandes Divinités. Ces informations se trouvent dans le Livre des morts de l’Egyptien Ancien de Grégoire Kolpaktchy, mais aussi dans le célébrissime Nations Nègres et culture de notre Maître à tous. Plutarque historien et penseur majeur de la grèce antique mais aussi Champollion le jeune furent les des premiers à faire cette révélation. C’est vous dire qu’à ce jour on ne peut pas avoir meilleures preuves
LES NAISSANCES
——————————————————————————————————————-
14 juillet     naissance de OSIRIS (Osare – Osire) / 15 juillet naissance de Hourus le grand
16 juillet     naissance de Seth / 17 juillet naissance de Isis (Aset)  / 18 juillet     naissance de Nephthys
Une année en ces temps immémoriaux était repartie en trois saisons de quatre mois
———————————————————————————————————————
19 juillet au 17 août –  18 août au 16 septembre –  17 septembre au 16 octobre – 17 octobre     au 15 novembre
———————————————————————————————————————-
16 novembre au 15 décembre – 16 décembre au 14 janvier – 15 janvier au 13 février – 14 février au 15 mars –
———————————————————————————————————————–
16 mars au 14 avril – 15 avril au 14 mai – 15 mai au 13 juin – 14 juin au 13 juillet
————————————————————————————————————————
A ce niveau ce n’est déjà pas facile à comprendre, pourtant c’est bien ainsi que ça se passait. Ce travail a tout simplement été effectué par ceux qui ont régulé l’intelligence  humaine, dictée par Ptah – Râ le Dieu de la Création. Ces saisons portent bien des noms mais pour l’instant je ne trouve pas la nécessité de les citer. Après calcul vous constaterez qu’il manque 5 jours. Ce sont tout simplement les 5 jours épagomènes,  c’est à dire les jours de naissances des divinités ci-dessus citées. Par contre étant donné que 365 jours ne correspondent pas vraiment au cycle des saison, il eut fallu attendre l’époque romaine pour que les années  bissextiles interviennent et natruellement voir la régulation du calendrier.  Cheikh Anta Diop le plus grand savant du 20ème siècle a tenu compte de cette régulation et nous ramène donc les jours épagomènes du 26 décembre au 30 décembre, ce qui est du logique implacable parce que fait par un scientifique, j’allais dire un Savant, c’est à dire quelqu’un qui parle avec des preuves effrayantes pour certains mais irréfutables. Et le 31 décembre , et le 1er janvier ? 
Le 31 décembre correspondrait tout simplement à la naissance de l’inventeur de l’écriture Thoth aka Djeuty. Le 1er janvier correspondrait naturellement au jour où ATOUM le Dieu primordial, à la base de la création de l’univers souffla pour éveiller le monde par l’intermédiaire de SHOU ET DE TEFNOU et plus tard GEB et NOUT et bien après OSIRIS le Seigneur de la réincarnation. Suivront Horus le Grand,  Seth, ISIS la Déesse de la puissante Magie et de l’Initiation mais aussi NEPHTHYS l’alter égo  de ISIS aka la Dame du Chateau. Voilà le tweet de l’origine de l’humanité.
Ron Karenga et sa Kwanzaa a soit  commis sciemment une faute en se substituant aux divinités et même à Dieu, soit c’est un génie, car curieusement les jours choisis pour sa fête correspondent aux 5 jours épagomènes plus le jour de la probable Naissance du Seigneur de l’Ecriture, du Scribe du Paradis, notre illustre Divinité DJEUTY aka Thoth, et le 1er janvier jour Sacré où DIEU illumina le monde. Une drôle de coincidence vous ne trouvez pas ? moi si. Ce serait un génie s’il pouvait nous expliquer scientifiquement cette coincidence, ou s’il pouvait nous dire quel genre de révélation onirique il a eu pour que les jours de ses fêtes correspondent trait pour trait aux jours épagomènes. Pour moi  Ron a commis une faute spirituelle, à moins qu’il nous donne une explication claire et nette à propos de cette coincidence curieuse. A défaut je considère sa fête comme un plagiat spirituel et  seuls nos Ancêtres peuvent décider s’il a bien fait ou pas. Moi je lui tire mon chapeau tout de même pour sa connaissance et lui dis malgré tout qu’il a commis une faute sûrement par cupidité et égocentrisme, s’il ne peut expliquer encore une fois cette coïncidence.  Nul ne peut se Substituer à un Dieu (voir les 42  deux commandements)
Par contre ceux qui s’en prennent au fondement même de la kwanzaa en la traitant entre autre de fête juive sont dans l’erreur, l’ignorance.
Ceux qui s’entêtent à programmer la fête de la naissance des nos divinités du 14 juillet au 18 juillet sont à mon sens les plus à plaindre. Ils sont à plaindre parce que certains sont des intellectuels et de ce fait sont censés connaître leur histoire, et pour tout vous dire ils la connaissent mais la biaise pour des raisons que je n’arrive pas à comprendre lol. Cheikh Anta Diop nous rappelle tout simplement qu’il y a eu modification du calendrier mais aussi du temps ce qui revient à dire que les dates originelles sont justes mais qu’il faudrait désormais tenir compte de toutes les modifications qui ont eu lieu. Et ça j’achète parce que c’est clair comme de l’eau de la source du Nil. Et une des raisons pourquoi j’aime les scientifiques, ceux qui vont à la source, c’est aussi ça car ils apportent des preuves de ce qu’ils avancent et là vous avez beau vous torturer le cerveau, la vérité vous suit et vous abat sec lol
 D’autres frères et soeurs Kamites , (la majorité) sont juste des adeptes de la théorie en lieu et place des faits. Il est donc inutile d’exposer la vérité vraie à ces gens, puisque cela n’a aucun effet sur eux. Ce qui les intéresse ce sont des hallucinations, de « bonnes paroles » mais inutiles qui flattent leur égo, en d’autres termes des déviances de la nature inférieure, celles qui les empêchent de voir juste.
conclusion
Mes Frères et Soeurs,  la Kwanzaa (Premier en swahili) est bien une fête dédiée à nos Ancêtres et surtout à la naissance de nos divinités. Ron Karenga a fait ce que j’appellerais un Plagiat  Spirituel à moins qu’il nous explique,  mais à son corps défendant je dirais que ce plagiat nous a aidés à connaître la vérité et c’est pour ça que je lui dis Bravo laissant Aux divinités le soin de le juger lol
Par conséquence je vous propose comme nous le faisons déjà chez bcdlabel depuis 2011 de célébrer la fête de la MAAT (Ce qui aurait dû se faire depuis des lustres, mais bon on ne peut pas refaire le monde) En lieu et place de la Kwanzaa, à moins que Ron Karenga reconnaisse qu’il a failli et qu’il remette nos divinités au goût du jour en instaurant via un communiqué la fête de la Kwanzaa 26 décembre 1er janvier non plus comme une fête de lien entre les Africains-américains et les Africains, mais tout simplement comme une fête historique et Spirituelle pour Glorifier toutes les divinités qui naquirent en ces jours immémoriaux. Là je crois que je demande l’impossible mais comme on dit souvent « On ne sait jamais » En pacifiant son égo et en reconnaissant sa cupidité cela ne peut que nous avancer vers de hautes sphères spirituelles qu’on ignore encore, par contre en maintenant le mensonge et surtout en cachant la vérité on s’expose à l’application de la MAAT  tôt ou tard. Ceci n’étant plus du domaine des mortels que nous sommes tous. Voilà la vérité
Clin d’oeil – Cheikh Anta Diop est né le 29 Décembre ce qui correspond à un jour épagomène et plus précisément à la naissance de ISIS la Déesse de l’initiation et de la puissante magie, la mère de Horus (Dieu des vivants) l’épouse de OSIRIS (le christ Préfiguré). Comme quoi DIEU ne crée rien au hasard et chaque chose sur cette terre est à sa place. Merci CHEIKH ANTA DIOP pour tout ce que tu as apporté à l’humanité 
et vive la fête de la MAAT anciennement Kwanzaa lol  
 
HOMMAGE A CHEIKH ANTA DIOP LE PLUS GRAND SCIENTIFIQUE DU 20ème SIECLE
 
<<… C’est à l’occasion du Colloque du Caire sur « Le peuplement de l’Egypte ancienne et le déchiffrement de l’écriture méroïtique », organisé du 28 janvier au 3 février 1974 par l’Unesco, que sont finalement reconnues les thèses de Cheikh Anta Diop. « Lors de ce colloque, les Occidentaux ont été obligés, devant la pertinence des travaux de Cheikh Anta et de Théophile Obenga, d’accepter que la langue égyptienne ne pouvait pas être une langue sémitique. A partir de ce moment, il était légitime de lui trouver des cousins en Afrique. Cela signifie que toute la perspective qui a prévalu depuis la naissance de l’égyptologie en 1882 était erronée. Pourtant le père de l’égyptologie Champollion le jeune soutenait que l’égyptien ancien est une langue méroïtique. Gardiner qui a écrit vers les années 1927 la grammaire de l’égyptien ancien qui est encore utilisée par tous les grands égyptologues, avait mis en garde ses collègues occidentaux en leur disant qu’en attendant de savoir quels sont les liens exacts entre l’égyptien ancien et les langues africaines, il faut se garder de classer l’égyptien ancien dans les langues sémitiques. Au colloque du Caire, les égyptologues occidentaux se sont rendu compte que Gardiner avait raison de les mettre en garde », fait remarquer Aboubacry Moussa Lam. Pour ce qui est des armes qui ont permis à Cheikh Anta Diop de renverser la tendance, Aboubacry Moussa Lam explique : « Il avait la chance d’avoir une formation pluridisciplinaire et évoluait ainsi sur plusieurs registres. Cheikh Anta a aussi très rapidement décelé les armes qui pouvaient lui permettre d’être efficace. Il a, par exemple, étudié la linguistique, arme utilisée dans tous les travaux de Cheikh Anta. Il disait que l’archéologie pouvait être efficace en lui permettant de confondre ses adversaires. Mais elle exige des moyens que les Africains n’avaient pas. Par conséquent, il fallait trouver autre chose plus efficace que l’archéologie. C’est la langue, qui enregistre toute l’histoire d’un peuple. Quand deux langues sont apparentées, quand la parenté atteint un certain degré, vous ne pouvez plus exclure les contacts, comme le font certains Occidentaux, qui disait que l’Egypte ancienne n’a rien à voir avec l’Afrique. Cheikh Anta a montré que l’Egypte et l’Afrique étaient liées en étudiant les langues africaines et l’égyptien ancien, en procédant à une comparaison. Cheikh Anta a aussi utilisé une science exacte pour trancher de façon décisive la question de la race des anciens Egyptiens. Il a fait des prélèvements de peau de momies, il a dosé la mélanine de ses prélèvements, et quand il partait au Caire, il avait déjà ses résultats. Il a conclu que les anciens Egyptiens avaient le même taux de mélanine que les Noirs actuels. Jusqu’à sa mort, personne n’a contesté ses résultats »… >>

Les New-Négro-arabes, esclaves volontaires

 

HOTEP

Notre frère Jean Pierre KAYA  génie de l’écriture en nous quittant brutalement, nous a laissé une véritable bombe. Nous allons bientôt la désamorcer. Voyons voir si nous ne sommes pas Kamites 

L’AUTO-ALIÉNATION : STADE SUPRÊME DE L’ALIENATION. LA SECTE DES NEGRO-ARABES ET LE PROJET DE L’ASSERVISSEMENT PERPETUEL DU PEUPLE KAMITE

L’AUTO-ALIENATION: STADE SUPREME DE L’ALIENATION

La Secte des Négro-Arabes et le projet de l’asservissement perpétuel du peuple kamite.

AVANT PROPOS

Ceci n’est pas encore le débat attendu sur la fameuse négritude des Arabes. Dans notre correspondance privée, j’ai demandé à Taheruka SHABAZZ d’exposer la totalité de ses arguments sur la question au lieu de les distiller bout par bout dans des forums. Ceci afin que nous puissions y opposer le point de vue afrocentriste. Mais il préfère le faire dans le cadre restreint des enseignements qu’il compte donner avec Grégoire BIYOGO sur Internet. J’incite donc les Gardiens de la MAAT à suivre de près cette aventure puis d’en rendre compte, pour nous permettre de conclure ce long débat qui a commencé avec l’affaire du Baqt, le Traité qui donna naissance à la plus grande Traite Nègrière de l’Histoire, la Traite Arabe.

1-Qui se souvient aujourd’hui des raisons qui ont poussé le Professeur OBENGA à écrire le puissant ouvrage intitulé: “La Philosophie Africaine de la période pharaonique” ?

Depuis les années 60 un débat faisait rage dans le camp même de la communauté scientifique africaine. Une question incroyable, se posait de savoir si les Africains possédaient-ils oui ou non l’esprit philosophique et l’esprit scientifique ? On se souvient que des intellectuels africains de renom, bardés de diplômes universitaires, étaient allés jusqu’à créer ce qu’il ont baptisé “L’ECOLE DE LA PHILOSOPHIE CRITIQUE AFRICAINE”, qui d’après eux était l’héritière de la pensée de KANT, à la tête de laquelle se trouvait le grand philosophe béninois Paulin HONTOUNDJI. Cette Ecole voulait faire sans complexe la démonstration que la culture africaine était archaïque, dépassée, surannée, fondamentalement anti-scientifique et incapable d’engendrer l’esprit philosophique.

2-Selon les membres de cette Ecole, il tombait donc sous le sens que les Africains contemporains devaient prendre conscience d’une mission essentielle, celle de détruire cette culture africaine traditionnelle, pour la remplacer par la culture occidentale et la religion chrétienne, pour ainsi permettre à l’Afrique d’acquérir une mentalité scientifique qui lui permettrait de se moderniser et se développer.

Cette histoire est proprement ahurissante et de nos jours personne n’oserait y croire. Même les occidentaux eux mêmes n’en revenaient pas. Le Professeur Gilbert RIST, chef de Département des Etudes Africaines à l’Université de Genève en est arrivé à se lamenter: “La colonisation a-t-elle donc détruit les Africains à ce point ?”, s’exclama t-il au cours d’un colloque.

3-D’où vient cette attitude regressive qui habite l’inconscient des Nègres ? Elle a été analysée par les observateurs de la communauté africaine. Il s’agit d’une intériorisation de l’idéologie hamitique, absorbée dans une position psychologique de forte infériorité, et d’extrême faiblesse morale. Refusant d’attribuer aux Nègres la responsabilité de leurs propres civilisations, les premiers africanistes ont cru bon chercher cette origine en dehors de l’Afrique, et ont trouvé des Sémites prêts à endosser le beau rôle.D’autant qu’ils ont toujours été en contact avec les Nègres depuis la plus haute Antiquité. Vaincus par l’esclavage, les Traites esclavagistes et les Colonisations successives, les Nègres en général n’avaient plus la force morale à l’époque postcoloniale de s’opposer à la falsification et à la spoliation de leur propre héritage historique. Alors vaincus moralement, ils en sont arrivés à accepter d’être considérés comme les derniers des derniers, des primitifs. Ainsi, toutes les civilisations nées sur le sol africains ont-elles été attribuées à des populations extérieures à l’Afrique, considérées comme plus évoluées. C’est ainsi que les Sémites furent-ils considérés comme les inventeurs des plus grandes civilisations kamites comme l’Egypte des Pharaons.

4-Pour prouver le contraire, et même démontrer que la civilisation, comme la science et la philosophie sont nées en Afrique, arguments massifs à l’appui, le Professeur OBENGA a dû produire le monument que nous connaissons pour casser net, l’africanisme dans son élan. Nous avons produit pour contribuer à ce débat un ouvrage qui va dans le même sens: “CE QUE PHILOSOPHER VEUT DIRE…”.

On croyait l’affaire pliée définitivement. Mais de façon inattendue, le problème a resurgi ailleurs et se repose aujourd’hui de nouveau et dans les mêmes termes du côté oriental, dans les relations entre Noirs et Arabes.
Désormais, c’est autour de Grégoire BIYOGO et du clan SHABAZZ, qu’une idéologie importée des USA, engendrée par la Nation de l’Islam, veut à présent imposer aux Nègres d’Afrique l’idée que les Sémites sont des Noirs, en particulier les Arabes, qui seraient des Nègres depuis leur apparition, jusqu’à nos jours.

5-Au delà de ces affirmations gratuites qui nous rappellent les arguments de l’Ecole de la Philosophie Critique Africaine, l’idée est de démontrer que les Sémites furent les premiers habitants de la vallée du Nil. Donc pour eux en réalité les Egyptiens anciens ont toujours été des Sémites depuis les débuts de la civilisation pharaonique, jusqu’à sa disparition.

Autrement dit si selon eux les Sémites, et en particulier les Arabes sont les vrais fondateurs de la Civilisation pharaonique, il est légitime, de les retrouver aujourd’hui encore en Egypte, quelle que soit la façon dont ils y sont revenus.

Ensuite, puisqu’ils ont inventé entre temps l’Islam, il est normal que cette religion s’impose à toute l’Afrique, puisque nous reconnaissons les Egyptiens anciens comme étant nos ancêtres les plus préstigieux.

Donc, selon les Négro-Arabes si nous acceptons cette primauté des Arabes sur l’Afrique, nous devons accepter aussi d’être arabisés, et de minimiser ou même d’ignorer la réduction en esclavage des Noirs par les Arabes qui continue de nos jours et qui dure depuis des millénaires.

6-Ainsi la communauté africaine a exactement aujourd’hui le même problème face à la secte des Négro-Arabes que hier face à l’Ecole de la Philosophie Critique Africaine, oportunément détruite et liquidée en même temps que l’africanisme.

Heureusement pour nous le problème se pose de façon claire sur le plan méthodologique. Il s’agit de démontrer comme l’ont affirmé C.A DIOP et Théophile OBENGA, que les langues africaines ne sont pas des langues sémitiques et que la famille négro-égyptienne n’a rien avoir avec la famille sémitique, malgré les emprumts réciproques faits par les deux familles l’une envers l’autre. Ensuite, si les Noirs se sont établis pendant plus d’un millénaire durant la Protohistoire en Arabie Heureuse, et y ont fondé une brillante civilisation, celle des Adites, connue aussi dans la Bible par l’adjectif sabéenne, on peut parfaitement démontrer comment cette civilisation fut détruite en plusieurs étapes par les Jectanides qui représentent les Sémites authentiques. Mais ici Shabazz s’est encore illustré dans un tour de passe-passe par une tentative de falsification pour faire croire à ses lecteurs que les Jectanides sont des populations Noires.

7- Or, l’anthropologie physique nous apprend à cet effet, que pour la période protohistorique, l’analyse craniométrique et ostéologique sur l’ensemble de la région de la péninsule arabe et du Moyen-Orient nous permet de déduire la présence d’une population semblable à la population méditerranéenne actuelle (cf. Paul GARELLI, “Le Proche Orient asiatique”, puf Paris, 1969). Marc BERGE auteur d’un ouvrage colossale sur la civilisation arabe: (BERGE (M): Histoire ancienne des peuples: les ARABES; Lidis, Paris , 1981,705pages), nous averti qu’il n’ya pas de race arabe, que le peuple arabe est le résultat d’un brassage de populations, que l’Islam a unifié et que la pratique de la langue arabe a doté d’une identité. Autrement dit, si dans la composition de l’ethnie arabe les Nègres qui les premiers et c’est normal ont occupé la péninsule arable entrent pour un pourcentage respectable, les Arabes en réalité ne peuvent être considérés que comme un peuple métis, issu d’un croisement et d’un mélange de plusieurs peuples qui se sont mélangés, fondus et métissés dans le Moyen Orient, qui fut à la Protohistoire un grand carrefour entre l’Afrique, Europe et l’Asie. Cette opinion avait déjà été formulée au XIXè siècle par Gustave LE BON qui a consacré aux Arabes un ouvrage monumental en plusieurs volumes, et bien entendu François LENORMANT qui a écrit sur l’ensemble de tous les peuples du Proche Orient (Egyptiens, hebreux, Phéniciens, Chaldéens, Akkadiens, Arabes, etc. et même sur les Indiens), faisant preuve d’une érudition absolument éblouissante.

8- Paul GARELLI nous fait encore observer qu’avant l’arrivée des Sumériens et leur installation au Sud de l’Irak, cette région était peuplée, par de populations Sémites. Car on retrouve dans la langue sumérienne des mots et des expressions sémites, ou même des inscriptions relevées sur des artefacts, à des niveaux archéologiques qui ne peuvent s’expliquer que par un peuplement sémite antérieur à l’arrivée des Sumériens. Il faut comprendre par là qu’un fond de populations Sémites existait avant même de se métisser ou de se mélanger avec les Noirs.

Par ailleurs, il est non seulement erroné de considérer les Adites ou Sabéens comme les premiers Arabes, car leur langue même: l’amharique ou sabéen , n’a rien avoir avec l’Arabe, mais elle fut parlée en même temps que l’Arabe par les populations adites, lors de la rencontre houleuse entre Jectanides et Adites. D’ailleurs des vestiges de cette langue existent encore aujourd’hui au Yémen, alors que l’arabisation et l’islamisation ont produit une travail puissant de nivellement anthropologique depuis des millénaires. Il sera possible démontrer à quel point les institutions sabéennes fondées sur les castes comme en Afrique Noire ancienne sont profondément différentes de celles des tribus arabes qui relèvent d’une féodalité militaire. De même que leur spiritualité qui étonnamment ressemble à celle de l’Egypte Pharaonique, n’a rien à voir avec celle des Sémites..

9-Ainsi il nous appartient de développer le même effort que celui produit par CA DIOP et OBENGA, pour mettre hors d’état de nuire cette nouvelle déviance ou délinquance intellectuelle. La secte des Négro-Arabes s’ingénie à brouiller les pistes, en phagocytant l’héritage pharaonique et en lui retirant toute sa substance kamite, et lui substituant une origine et un contenu indécidables pour préparer son arabisation. Elle veut nous faire croire que c’est cet asservissement définitif de l’Afrique par les Arabes, qui permettra son développement et sa Renaissance. Mais il est clair que la Renaissance Africaine se fera contre cette aberration.

10-Les Négro Arabes rendent cependant aux Kamites un service dont -ils ne soupçonnent pas l’importance. C’est la réappropriation en accéléré de leur propre héritage historique et spirituel, par les kamites et le développement d’une mentalité révolutionnaire agressive contre des ennemis qui se dévoilent clairement et se posent comme tels. Leur activisme va rendre d’ailleurs impossible la création des Etats Unis d’Afrique qu’ils souhaitent et appellent de leurs voeux, car les Nègres ont compris le piège que représente pour eux cette institution dans laquelle ils sont appelés à disparaître définitivement sur les plans spirituel, culturel, linguistique et même ethnographique. C’est ce processus que la division du Soudan en deux Etats a stoppé, mais qui nous sert encore de vignette et de marqueur chronologique.

11-En définitive le combat contre la secte des Négro-Arabes sera plus terrible que celui qui a opposé nos aînés aux africanistes et à leurs laquais africains: les philosophes critiques Africains. Car nous avons à faire à des individus qui contrairement à ce que nous pensions ne sont pas de simples aliénés, mais agissent de façon consciente, concertée et organisée. Ils sont en situation d’auto-aliénation. C’est à dire pour nous, Ils acceptent consciemment cette situation, Car ils sont en mission pour une cause: asservir définitivement la communauté africaine au profit des Arabes, au moment même où elle est la plus facile à vaincre, car elle traverse une longue période intermédiaire, et qu’ elle est loin d’avoir retrouvé ses répères mentaux.

12- Donc si nous avons bel et bien gagné la guerre contre l’africanisme, celle contre les Négro-Arabes si elle sera nécessairement gagnée à terme, risque de passer par des étapes terribles, de confrontations brutales et de guerre réelle, exactement comme cela c’est passé au Darfour, au Sud Soudan et récemment encore au Mali. C’est le prix à payer pour reconstruire la personnalité et l’identité kamites. Mais cette confrontation contre nos pires ennemis qui ne veulent pas laisser l’Afrique respirer, pour décider de son destin, sur la base de ses propres valeurs est une bonne chose car elle va nous permettre de mesurer à quel point la liberté est une chose précieuse.

VIE FORCE SANTE.

JP KAYA