Spiritualité

La vérité cachée #6

Hotep ! Mes sœurs et frèresDans la vérité cachée #3, je vous expliquais entre autres comment la médecine avait été créée par nos ancêtres. Je vous ai aussi parlé de la technique de l’hybridation, la technique de la survie… qui plus tard s’est transformée en culte de crâne chez les Bamilekés au Cameroun mais aussi chez certains peuples de côte d’Ivoire, du Ghana, de l’Afrique tu sud, et même au delà de Kemet. J’ai  aussi abordé un pan de l’initiation en Égypte pharaonique. Aujourd’hui, on va continuer dans la voie du mystère de l’initiation. Et comme je vous l’ai déjà dit à plusieurs reprises, toutes les informations que je vous donne tout au long de cette série de pastilles vidéos, émanent des spirites, et par ricochet des livres sacrés. 
La puissance divine n’est pas seulement réservée au Ciel ou à l’au-delà. Sa présence se manifeste aussi sur terre parmi les humains. Les temples pour les dieux, et les nécropoles pour les ancêtres., sont des lieux où les prêtres exercent leurs rôles de médiateurs entre le genre humain et les forces de l’invisible. Ce sont des lieux à part, tenus à l’écart de la majorité des vivants, leur accès étant soumis à des restrictions de toutes sortes, comme la pureté corporelle, le jeûne, l’obligation de silence.
Hotep mes sœurs et frères

Chez nos ancêtres, ceux de l’école de l’œil de Horus, les rites cultuels étaient exécutés par les prêtres dans les temples par des initiés, dont en l’absence du profane.. maintenant je vais vous donner la définition spirituelle du mot Sacré. Dans la complexion de l’Egypte pharaonique, Djezer le << sacré >> et Shesta le << le secret >> sont deux notions qui vont de pair.  Le mot << sacré! >> signifie  aussi << séparer >> ou << tenir à l’écart >>Le sacré est donc, par essence quelque chose qu’on doit tenir à l’écart du non-initié.

  << L’osiris N ne dira rien de ce qu’il a vu, l’Osiris N ne répétera  pas  ce qu’il a entendu de mystérieux >>

  • Livre des morts , chap 133

… Ceux qui sont conduits ou guidés aux grands mystères, éprouvent une impression << étrange >>. Ce sont d’abord des marches inquiétantes et sans fin à travers les ténèbres. La frayeur est au comble. Le frisson,  l’épouvante… En suite une lumière merveilleuse s’offre aux yeux. On entend des paroles sacrées ; des apparitions divines inspirent un respect religieux

Alors, l’homme est dès lors initié. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *